Amour...

Publié le par Ferlin

C'est pour Laurence, en particulier.

 

Pour tous les êtres "différents", aussi.

 

poeme-amour-coeur1.jpg

Amour

 

 

Feuille détachée par le vent

 

Court est le voyage.

 

 

Mais avant d'atteindre le sol

 

et disparaître

 

Je veux que tu sois l'air

 

qui m'enveloppe

 

me fait planer, virevolter.

 

 

Que tu me portes, le plus longtemps possible

 

et, si tu le veux

 

me faire voler à l'infini.

 

 

Et, si le coeur t'en dit

 

Je serais ton air

 

pour te faire danser, virevolter...

 

 

A l'infini

 

 

 

Publié dans A côté

Commenter cet article

LLéa 15/02/2012 23:24


Coucou,


 


Si tu savais a quel point cela me rend heureuse que tu ais rencontré Laurence. Que du bonheur. A présent, tu as deux soleil. Rayonnant, tu es.


 


Je t'embrasse, Léa. 

Ferlin 15/02/2012 23:45



Comme ca me fait plaisir, ce commentaire...


 


Comme je l'Aime, c'est fou.. C'est la partie de moi qui me manquait.


 


Merci Léa, je t'embrasse.



anne 15/02/2012 19:20


Aux amoureux et à l'amour et tout particulièrement pour vous deux 


Mon amour, tu es...


Tu es la main tendue au bord de ma détresse


La main que j'ai saisie avec mon coeur blessé


Tu es mon dernier lien au fond de ma tristesse


Et ma dernière chance au bout de mes regrets


Tu es la goutte d'eau dans mon désert de craintes


La pluie qui vient mouiller le sol de mes pensées


La fine pluie d'été qui laisse son empreinte


Comme sur une terre dans mon coeur asseché


Tu es la lumière blanche dans le noir de ma vie


La lueur dorée dans l'ombre de ma peine


la clarté de la lune au milieu de ma nuit


Tu es simplement toi, juste toi, je t'aime.


 

Ferlin 15/02/2012 22:01



Superbe, merci.



Christophe 15/02/2012 09:06


Bonjour Damien,


Oh ! Est-ce intentionnel de ta part ou est-ce mon vilain esprit sceptique, ce soleil en forme de coeur n'est-il pas zébré par des chemtrails ?


Non je ne veux pas croire que dans un élan spontané de romantisme tu aies voulu faire transparaître le doute, non je dirais comme Evelyne Dhéliat "quelques cirrus voilent à peine le soleil et ne
remette pas en cause l'impression de beau temps..."


Je plaisante bien sûr, très sincèrement je souhaite le meilleur à Laurence et à toi-même.

Ferlin 15/02/2012 20:54



Merci Christophe. Je ne vois pas de chemtrails sur la photo, je ne vois que le coeur resplendissant...


 


Je l'Aime à l'infini, Laurence....