De la relation Terre-Soleil

Publié le par Ferlin

 

 

Pour ce qui est de la ceinture de feu, je suis en accord. J'aime beaucoup la théorie de la Terre en expansion. Dans cette théorie, le Pacifique, vue la largeur de l'océan, serait le principal point d'expansion. L'activité tellurique confirmerait cela. Donc, c'est bien cette zone qui serait fortement touchée si la Terre entrait dans un cycle de croissance anormale.

 

Pour le cycle de 11 ou 13 ans, c'est tout à fait normal. Les cycles forts d'activité solaire sont plus courts que les cycles faibles. Et nous sommes manifestement dans un cycle faible. 

Pour preuve, nous sommes, au niveau des rayons cosmiques ( inversement proportionnels au flux solaire ), dans la mesure du minimum de la fin des années 90. Ce qui veut dire que ce cycle est encore très faible, malgré qu'il soit déjà impressionnant.

Mais c'est parce que suivi-soleil n'existait pas...

Difficile de relier le séisme du Chili, de 8,8, le 27 février 2010, avec l'activité solaire. Celle ci étant quasiment nulle à cette période. Mais elle peut être rapportée au rayonnement cosmique.

Dès lors que le jeune barbu prend la parole, presque rien à dire. Il est très posé, pèse ses mots, j'applaudis.

 

Mais ils parlent du séisme du Chili en 2008, avec ses phénomènes limineux?... Erreur de tranduction?... C'est en Chine, le séisme de 2008, avec les phénomènes lumineux. La corrélation avec les rayonnements cosmiques est intéressante.

Il est excellent, ce mec... Vraiment très bon... J'apprécie énormément.

 

"L'empire britannique est une hallucination collective"... Houaaaaouuuuu... Voilà quelqu'un que j'aimerais embrasser, avec tout mon respect.

 

Pour le cycle de 62 millions d'années, ( je commente en regardant la vidéo ) il faut savoir que si nous tournons autour du Soleil, le Soleil tourne, lui, autour du centre galactique, c'est à dire le noyau de cet amas d'étoiles que nous voyons au dessus de nous, l'été... Cette bande d'étoiles intense. 

Nous voyageons avec le Soleil et nous traversons diverses zones au cours de ce cycle.

 

La dimension politique sur la fin de la vidéo m'échappe, étant apolitique. 

 

Envoyer des hommes dans l'espace pour faire proliférer la bêtise humaine, j'ai quelques doutes... Il y a des robots pour mesurer l'activité sismisque de la Lune ou de Mars. Je suis d'ailleurs étonné que de tels programmes, très simples ( il suffit d'envoyer une sonde figée dans le sol ) n'ai pas encore été déployés.

 

A notre connaissance, peut-être...

 

Bon, cette vidéo est très bonne car elle ouvre les esprits. La corrélation entre activité solaire, cosmique et sismique ne doit pas être que matérielle, visuelle, basée sur les données accessibles. Cela est forcément beaucoup plus subtil que nos perceptions, même électroniques.

 

Nous devons appréhender les choses autrement, avec les positionnements planétaires, les énergies partagées. Les cycles, bien entendu, mais aussi leurs forces et leurs influences.

 

Nous sommes très loin de comprendre les choses, si nous nous limitons à l'aspect mécanique. Mais nous serons toujours limités si nous nous limitons à l'aspect physique des choses.

 

Ce monde, cet Univers, dans lequel la Terre évolue, manifestement, est multidimensionnel. Nous ne pouvons le percevoir ou le comprendre avec nos seuls cinq sens.

 

Il est, je pense, vital de prendre les sens interdits pour comprendre ce qu'il se passe...

 

 

 

Publié dans Mystères...

Commenter cet article

Bertrand Buisson 25/03/2011 21:15


Bonjour à tous,

La suite de la vidéo "ceinture de feu" est disponible ici:
http://www.solidariteetprogres.org/article7574.html

Elle traite plus spécifiquement des prévisions sismiques de Soloviev et Berkland.


Ferlin 25/03/2011 21:56



Merci Bertrand, je diffuse...



christophe 23/03/2011 14:51


idem lywest,


salut 23/03/2011 11:19


La technologie contenue dans le projet "Haarp" revient, grosso modo, à pointer vers l'ionosphère un faisceau d'ondes (comme le ferait un émetteur radio) à hautes fréquences (HF) afin de voir ce qui
s'y passe. Le bombardement d'une zone donnée de l'ionosphère avec ces HF a pour effet de créer un énorme miroir virtuel qui agit comme une antenne. Cette "antenne" virtuelle réémettra des
fréquences extrêmement basses (ELF : extremely low frequency) vers la terre. pour employer une image, outre l'effet d'antenne virtuelle ainsi déployée dans le ciel, on crée une sorte de four
micro-ondes géant dans un territoire donné de l'ionosphère.
*scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,

*d'interrompre toute forme de communication hertzienne,

*d'influencer les comportements humains,

*de modifier la météorologie,

*de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,

*de provoquer des tremblements de terre

*des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique.


Ferlin 23/03/2011 20:17



Oui, je confirme...



Enrico Si 23/03/2011 10:39


Heliocentrique multidimensionnel
L'illusion (maya en hindu) serait de croire qu'il existe un extérieur et un intérieur (dualité)
Ernest Trismégiste disait "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" donc pas de hiérarchie, tout vaut à l'identique pour un
Le soleil est le pale reflet de notre Coeur, notre "coeur Un" celui de tous les humains (Homme Un) et des zanimaux
Le coeur des hommes s'ouvre, s'étend, le soleil croît (en nous), la MèreTerre se libère du joug de la magnétosphère emprisonnante, la vague galactique s'amplifie, relayée par le soleil/coeur,
véritable portail (le centre galactique, coeur de la source, serait positionné en regard d'Alcyone, relais par Sirius).
Les positions du système étant une vue de l'oeil matériel, seul semble compter le regard du coeur, mais ca c'est pareil, ca fait des lustres qu'on nous le dit.
A suivre


Ferlin 23/03/2011 20:16



Enrico Si tu le dis... 



Hélios 23/03/2011 10:11


Salut Dam,
Je viens de trouver sur Ria Novosti un article concernant Mercure. Voici le texte :

"La sonde américaine Messenger est devenue vendredi le premier engin spatial à se placer dans l'orbite de Mercure, la planète rocheuse la plus proche du Soleil, a annoncé la NASA sur le site de la
mission Messenger.

"A 00h45 GMT, Messenger a mis en marche son propulseur principal pour entamer la procédure de freinage de 15 minutes. La sonde a dépensé un tiers de ses réserves de combustible pour cette manœuvre
(…) Après l'arrêt du propulseur, Messenger est entré dans l'orbite de Mercure", a indiqué la NASA.

Lancée en août 2004, la sonde a atteint la plus petite planète du système solaire en effectuant une série de manœuvres gravitationnelles permettant d'économiser son combustible. Messenger a
parcouru une distance de plus de 7,8 milliards de kilomètres et a fait plus de 15 révolutions autour du Soleil pendant son voyage.

La sonde Messenger est destinée à étudier la surface et le champ magnétique de Mercure et à rechercher de la glace sur ses pôles. Le seul engin spatial à avoir survolé Mercure 1975 est la sonde
Mariner 10 qui a fourni les premières images de la planète."

http://www.fr.rian.ru/science/20110318/188903537.html

La deernière phrase m'a fait tilt :
"rechercher de la glace sur ses pôles".
Sachant que Mercure est la planète la plus proche du soleil, comment peut-il y avoir de la glace sur ses pôles si le soleil est une gigantesque chaudière ?
La théorie que le soleil est froid semblerait suggérée dans cet article.
Qu'en penses-tu ?

Classe M en début de journée.

Alors bisouM


Ferlin 23/03/2011 20:14



Salut Hélios. J'ai parcouru plusieurs articles sur le Soleil "froid" mais je n'ai pas approfondi. Mais bon, cela n'empêche en rien d'avoir de la glace suir Mercure, car ce qui est dans l'ombre,
même près du Soleil, est très froid. Y a t-il un axe d'inclinaison sur Mercure, je l'ignore...BisouM