De l'influence du Soleil sur l'humain

Publié le par Ferlin

P1010766.JPG

 

Une billet écrit en Mars 2010, sur l'autre blog. Merci Léa de l'avoir retrouvé.

 

Cela parait incroyable ; pourtant, nous savons que le comportement est commandé par la physiologie et nous avons maintenant la preuve que le Soleil exerce un effet direct sur une part de notre chimie corporelle. Maki Takata, de l'Université de Toho, au Japon, est l'inventeur de la "réaction Takata" qui mesure la quantité d'albumine dans le sérum sanguin.
Elle passe pour être constante chez les hommes, et varier chez les femmes suivant le cycle menstruel ; or, en 1938, tous les hôpitaux qui pratiquaient ce test signalèrent une soudaine élévation de niveau chez les deux sexes.
Takata entreprit une expérience sur des mensurations simultanées du sérum provenant de deux hommes séparés par cent soixante kilomètres.
Sur une période de quatre mois, leurs courbes de variation quotidienne furent exactement parallèles, et Takata conclut que le phénomène devait être mondial et dû a des facteurs cosmiques.

Sur une période de vingt années, takata s'est trouvé en mesure de montrer que les modifications du sérum sanguin se produisent surtout quand les taches solaires majeures interfèrent avec le champ magnétique terrestre. Takata fit des tests au cours des éclipses de 1941, 1943 et 1948 et constata qu'elles inhibaient sa réaction autant que si on les pratiquait dans un puit de mine à deux cents mètres sous terre.
Il expérimenta aussi sur des sujets qui se trouvaient à bord d'un avion volant à près de dix mille mètres et découvrit que la réaction se produisait plus fortement à des altitudes ou l'atmosphère est trop mince pour fournir une protection efficace contre les radiations solaires.
De récents travaux soviétiques viennent appuyer l'idée que notre sang est directement affecté pas le Soleil.
Plus de 120 000 tests furent pratiqués sur les gens d'une station de la mer Noire en vue de mesurer la quantité de lymphocytes contenus dans leur sang.
Ces petites cellules constituent normalement 20 à 25% des globules blancs de l'homme, mais dans les années de grande activité solaire, cette proportion décroît.
Il y eut une forte baisse au cours des années à taches solaires de 1956 et 1957, et le nombre de personnes souffrant de maladies provoquées par une déficience en lymphocytes doubla en fait durant la formidable explosion solaire de février 1956.

D'autres maladies affectées directement par les troubles magnétiques comprennent la thrombose et la tuberculose.
Le 17 mai 1959, il y eu trois éruptions solaires d'une grande puissance.
Le lendemain, vingt personnes atteintes de crises cardiaques furent admises dans un hôpital de la mer Noire qui normalement reçoit une moyenne de deux cas par jour.

Deux spécialistes français du coeur ont découvert qu'il existe une corrélation entre le Soleil et les infarctus du myocarde ( arrêt du coeur provoqué par des caillots sanguins ).
Il émettent l'hypothèse que la radiation solaire favorise la formation de caillots sanguins près de la peau chez les personnes ayant cette prédisposition, et que ces caillots produisent alors des blocages fatals au sein de l'artère coronaire. ( Ne dit-on pas trou coronal, pour le Soleil -Note de Ferlin)
L'hémorragie dans les poumons des tuberculeux suit un processus similaire. Les jours les plus dangereux sont ceux où l'on peut voir une aurore boréale - c'est à dire les jours où une forte activité des radiations solaires perturbe l'atmosphère.

Lyall Watson (biologiste et anthropologue) - Histoire naturelle du surnaturel.
1973



 Avec les extraits de ce livre ( Merci l'ami Larmuse ), nous allons démontrer que le dernier rapport du GIEC, affirmant que le Soleil n'est que pour 10% des composants sur le climat terrestre, est une hérésie, une sombre plaisanterie...

Déjà, en 1973, la science connaissait l'influence majeure du Soleil. Pas seulement sur le climat, mais sur toute la vie terrestre. Et il en va de même pour la Lune, et aussi des autres planètes. Et, nous le savons tous, de l'Univers tout entier.

Publié dans A côté

Commenter cet article

Pierre 15/02/2011 22:28


Effectivement, il faudrait des études plus complètes la dessus. Maintenant, c'est évident que le soleil a une influence sur la vie terrestre. Il est même indispensable à celle-ci. La vie telle
qu'on la connait s'est développée sur Terre grâce au soleil. Calcium, vitamine D, se fixent grâce à lui. Niveau mental, un manque de soleil peut amener la dépression, ne serait que parce que sa
présence nous rend joyeux. Son action spirituelle dépend, je pense, surtout des croyances que l'on a. Il est certain que chez les incas et sous l'ancienne Egypte, son influence spirituelle devait
être énorme.
Je pense que grâce à des recherches comme la tienne, il est possible de faire un peu plus la part des choses. A condition de laisser de côté tout ce qu'on aimerait croire. Et ça, ce n'est pas
évident. Même dans le milieu "scientifique", nombreux sont ceux qui trouvent les chiffres et les mesures qui confortent leurs croyances. Ces voiles qui nous empêchent de percevoir la réalité.
Continues, Ferlin. Ta démarche me plaît


Ferlin 15/02/2011 22:33



Merci Pierre. Tu sais, je n'essaye pas de trouver une autre vérité que l'Universelle...


 


Nous sommes des poussières d'étoiles, et la plus proche, c'est le Soleil. Ensuite, pour ce qui est de celui-ci, nous tournons autour, donc, fondamentalement, il est le centre de nos vies.


 


Bien à toi.



Hélios 15/02/2011 21:33


Quand je disais que les éruptions solaires étaient bénéfiques pour l'humanité, je parlais au plan spirituel et non physique. Après il y a de nombreuses personnes qui n'ont pas de problèmes de santé
pendant des périodes de vents solaires intenses...heureusement !

Bisoux


Ferlin 15/02/2011 21:45



Problèmes, non, mais nous sommes tous affectés, visiblement.


 


BisouX



curieuse 15/02/2011 21:11


Vrai que, dans les hôpitaux, on a des "épidémies" de bronchites, infarctus du myocarde, et même appendicites (je veux dire que, qd on a ce type de motif d'hospitalisation, il y en a d'autres qui
suivent souvent)!
Pour les accouchements, les anciennes sages-femmes disaient que la lune avait beaucoup d'influence...
Et en fait, pourquoi pas?
On n'a jamais effectué réellement (à part celle-ci) d'études scientifiques sur le sujet, après tout.
Les peuples de chasseurs cueilleurs de la préhistoire associaient l'homme au soleil, et la femme à la lune. Ils n'avaient peut-être pas tort, en fait :-)
La nature est bien plus forte que la science, et c'est heureux! (vu les apprentis-sorciers qu'abrite notre planète!)


Ferlin 15/02/2011 21:18



Les études ont été menées, mais la modernité et sa soif de "débrancher" l'humain de la nature a fait son oeuvre.


 


Il y a censure sur le Soleil et son activité, depuis les années 80, prémice pour le conditionnement du "réchauffement anthropique"...


 


Tout est censure, tout est conspiration, en fait. C'est pour cela que la conspiration est tellement attaquée. Elle est générale et fondement du "modernisme"...



laurent 15/02/2011 20:42


merci ferlin pour ce complement d info


Ferlin 15/02/2011 21:07



Avec plaisir, laurent... C'est vraiment un grand plaisir que de partager ce que je découvre.