Découverte en Colombie-Britannique de matière organique en provenance d'un astéroïde

Publié le par Ferlin

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67211.htm

 


Une analyse détaillée de la météorite la plus pure jamais identifiée sur Terre montre que la composition des composés organiques qu'elle contenait a changé au cours des premières années du système solaire. Ces composés organiques modifiés ont été préservés durant des milliards d'années dans l'espace avant que la météorite ne s'écrase sur Terre.

Une équipe de recherche menée par le géologiste Chris Herd de l'Université d'Alberta a analysé des échantillons d'une météorite qui s'est écrasée dans le lac Tagish dans le nord de la Colombie-Britannique en 2000. Les variations constatées dans la géologie de la météorite étaient visibles à l'oeil nu, et indiquent que l'astéroïde d'où proviennent les échantillons de la météorite avait subi des changements importants.

Les chercheurs ont commencé à rechercher des variations dans la chimie organique correspondant à des variations dans la géologie de la météorite. Herd précise qu'ils ont ainsi trouvé une corrélation étonnante, qui a donné aux chercheurs un instantané du processus qui a altéré la composition de la matière organique transportée par l'astéroïde. Des acides aminés et des acides mono carboxyliques, deux éléments essentiels de l'évolution de la vie primitive sur Terre, on été découverts parmi les composés étudiés.

Herd précise que la découverte montre l'importance des astéroïdes dans l'histoire de notre planète. "Le mélange de molécules pré biotiques, si essentiel à l'apparition de la vie, dépendait de ce qui se passait là-bas dans la ceinture d'astéroïde", dit Herd. "La géologie d'un astéroïde a une influence sur ce que les molécules font à la surface de la terre". Quand l'astéroïde a été créé par l'accumulation de poussières autour d'un soleil naissant, il contenait de la glace. Celle-ci s'est réchauffée et s'est transformée en eau, qui a commencé à percoler et à altérer la composition organique de la roche.

La météorite du lac Tagish est considérée comme unique en son genre. C'est en janvier qu'elle a explosé à une altitude comprise entre 30 et 50 kilomètres au dessus de la Terre et s'est répandue en divers fragments sur le lac gelé et enneigé. La personne qui a découvert les échantillons a pris contact avec des experts avant de les récolter, afin d'éviter des contaminations éventuelles.

Herd ajoute que l'état pur de la météorite a permis une véritable avancée en recherche. "Les variations dans la composition organique sont conformes à ce qui se passait à l'intérieur de l'astéroïde. C'est exactement ce qui a été en orbite dans la ceinture d'astéroïdes pendant les 4,5 derniers milliards d'années".

Publié dans Actu cosmique

Commenter cet article

Lywest 11/07/2011 23:02



Comme tu dis, peut être qu'en fait la vie est partout et l'exeption serait les endroits ou elle n'est pas...


L'univers est tellement vaste, on est surtout tellement petit!



Ferlin 11/07/2011 23:55



Si la vie est Dieu, alors elle est partout, non?



Hélios 10/07/2011 13:13



Ce serait donc des restes de l'antique planète qui passait par là et qui a explosé en entrant en collision avec je ne sais quoi ?


Il serait donc normal que l'on trouve des composants intéressants dans les fragments d'astéroïdes.



Bon dimanche


 


Bisous



Ferlin 10/07/2011 22:58



Salut Hélios... Ou peut-être que la vie est partout...