La colère du Soleil (2)

Publié le par Ferlin

eclipse de soleil

Rarement elle n'avait connu journée aussi douce, avec une lumière comme étincelante, irisée d'une énergie subtile, mais omniprésente.

Lydia marchait parmi les fleurs mourantes, d'autres naissantes. C'est ainsi, l'automne, un doux mélange de vie et de mort s'entremêlant dans des couleurs de feu.

Radieuse, elle souriait, sa robe fleurie ondulée par un vent léger. Elle aurait aimée être nue, en harmonie totale, offerte à la Terre, à la Vie.

Elle ne rêvait jamais d'homme, les connaissant trop sans vraiment les avoir fréquentés. Elle se savait la fiancée du Soleil, de la Lune et de toutes les étoiles.
Amoureuse, elle l'était, de tous ces rochers qui sortaient de "Sa" terre, laissant peu de place aux arbres et autres plantes qu'elle chérissait comme ses frères et soeurs
qu'elle n'avait jamais eus.

Elle planait littéralement, sur un de ces minces plateaux au dessus des gorges de la Dourbie. Elle sentait la plante de ses pieds caressée par les millefeuilles et autres chardons bénis.
C'était la terre où elle était née, où elle avait toujours voulu rester. Ni les études, où elle était douée, ni les lumières de la ville ne purent l'arracher à ce profond sentiment qu'elle était intimement liée à ce lieux sauvage et rustique, très peu propice à une vie de femme moderne.

Alors elle ne serait pas moderne, elle le savait depuis toujours. Elle deviendrait celle que les autres, corrompus par les airs siréniesques du temps, appelleraient la sorcière.

Tout le monde l'avait croisée au moins une fois avec un gros bouquet de plantes sauvages dans les bras. Une femme seule, d'une beautée sublime, avec ses longs cheveux d'un noir infernal, ramassant des herbes, ne pouvait être qu'une sorcière, même en ce début de 21 ème siècle.

Si le temps semblait s'emballer, en cette époque entre ombres et lumières, les esprits, eux, semblaient régresser.

Au fond, Lydia s'en moquait et en souriait. Elle n'était pas de ce monde, n'en serait jamais.

Ses cueillettes lui permettaient de rester dans la maison familiale, seule, mais heureuse. Seule, mais entourée d'une multitude de présences, jusque dans ses rêves.

Et là, elle le savait, elle était en plein rêve.



Mais tout à coup, tout devint sombre, son sourire se crispa et disparu pour laisser place à l'inquiétude profonde.

De gros nuages gris arrivaient par l'Ouest, très vite, comme dans un film. Le Soleil, pourtant masqué, les couronnait d'une lumière aveuglante.
Puis ce fut un grand souffle chaud qui prit tout son corps.

Lydia fut plaquée au sol, bras en croix.

Elle avait du mal à respirer.

Il y avait cette grande chaleur qui la fit haleter.

Elle se sentait partir, comme soulevée par cette chaleur.

Puis elle chuta lourdement sur le sol, et ouvrit les yeux. Tous les draps étaient humides de sa transpiration.

 

Elle resta les yeux fixés sur le plafond un long moment.

 

"Quelque chose de grave arrive" se répétait dans son esprit.

 

Quelque chose de grave arrive...

 

Lydia ferma les yeux, et se concentra. Il fallait demander conseil aux forces mystérieuses qui l'entouraient.

Publié dans La colère du Soleil

Commenter cet article

vero972 21/10/2011 20:46



Salut Ferlin !


On l'attendais avec impatience merçi pour la suite bien que différente.... moins moderne mais le suspense demeure et comme tu le précises tu poses tes personnages. On compte encore sur toi
pour nous captiver tu as tous les éléments en main pour celà et ton style est des plus plaisant, pour les fautes on en fait tous et la qualité de ton écriture fait tout oublier
...continues...merçi



Ferlin 21/10/2011 21:12



Merci Vero... Le troisième volet, donc, doit être retravaillé... Je pense que ce sera fait dans le w-e.



Melomic 20/10/2011 22:05



Ferlin dit : Content, je suis, de suciter de l'interêt. Je profite de cette période de retrait pour écrire. J'espère que ça inspirera beaucoup de personnes. Bises



Melo dit : on fait je pense tous la meme ferlin. ( cherche l'inspi )


.



Ferlin 20/10/2011 22:07



Merci pour la précision...


Je t'ai peut être confondu.


 


Y a grande fatigue, tu sais. Sinon, je ne serais pas si fragile.



anne e 20/10/2011 14:20



message perso ferlin damien, j espere que ça va j'ai cru te voir apparaitre sur mon facebook et je ne te trouve plus. ai-je eu une hallu?(sourire) si oui dsl si non bah t'es où?bise bonne journée



Ferlin 20/10/2011 20:58



C'est quoi ton pseudo sur Face?


 


Envoie la réponse en mail ( "contact" en bas de la page du blog ) ou suivi.soleil@hotmail.fr . Bisous.



Narf 20/10/2011 07:25



Excellent! Merci Ferlin. Continue. Episode n°3 dans 7 minutes? :)))))



Ferlin 20/10/2011 20:39



Je l'ai enlevé, le 3, ce matin... Y a un truc qui me plaisait pas et je dois le retravailler... Ce soir, je suis vraiment naze. Mais bon, la trâme est prête, ça ne devrait plus tarder... Bisous.



Melomic 19/10/2011 23:39



on fait je pense tous la meme ferlin...



Ferlin 20/10/2011 20:35



Rappelle moi le contexte, il me semble que tu n'avais pas apprécié ma réponse sincère... Je ne comprends pas bien ton commentaire.